Sites d’Intérêt

Sites

Les guides sont le lien entre les voyageurs, les hôtes et les communautés palestiniennes. Pour tous ceux qui marchent sur le Sentier d’Abraham (Masar Ibrahim), nous recommandons un réseau de guides locaux qui exercent tout le long de l’itinéraire. Ces guides disposent de toutes l’expérience, la formation et les capacités dont vous aurez besoin. L’organisation Masar Ibrahim al-Khalil investit pour toujours mieux les former et les équiper et ainsi offrir la meilleure qualité de service possible. Des formations soutenues par Masar brahim al-Khalil et ses partenaires locaux ont été tenues: Premiers secours en milieu sauvage, capacités de leadership en pleine nature, ainsi que la première formation officielle palestinienne de guide de randonnée

Découvrez les sites le long du Sentier d’Abraham:

LES DESTINATIONS MOINS CONNUES

Le tourisme communautaire est notre moyen de promouvoir des destinations moins prisées, qui terminent de brosser le portrait du tourisme en Palestine et lui apporte cette différence et cette distinction méritées. Vous serez notre partenaire à mesure que nous ouvrirons de nouvelles opportunités pour les personnes vivant dans des zones marginalisées certes mais culturellement et historiquement riches et variées ; et nous serons vos hôtes à mesure que nous apprendrons à les apprécier tous ensemble. Faites un petit effort supplémentaire pour atteindre les villages et sites isolés et profitez du tourisme communautaire comme une plateforme pour découvrir un peu plus ces destinations surprenantes.

  • All
  • sites d’intérêt d` jéricho
  • sites d’intérêt d'bethléem
  • sites d’intérêt d'hébron
  • sites d’intérêt d’Jenin
  • sites d’intérêt d’naplouse

Le Temple du Cheikh al-Mufaddal

Dans le centre d’Awarta, entre les petites maisons, se trouve une pierre tombale que les Samaritains croient être celle du fils d’Aaron, le frère de Moïse. Cependant, le maqam est aujourd'hui connu par les locaux comme le Cheikh al-Mufaddal, fils de l'oncle d'Aaron dans la foi islamique. Il est entouré d'une clôture en pierre avec

Le Monastère Saint-Georges, Wadi Qelt

Horaires: Lun-Ven 8h00-11h00 et de 15h00 à 17h00; Sam 9h00-12h00 Accroché au flanc du canyon rocheux de Wadi Qelt, le monastère Saint-Georges transporte les visiteurs au IVe siècle, lorsque les premiers moines du désert étaient à la recherche d’une vie d’isolement dévoué.

En passant par les sentiers sinueux et pavés de la vieille ville de Bethléem, les voyageurs peuvent admirer l'architecture traditionnelle, datant de l’époque ottomane (1515-1917) et construite sur les vestiges des bâtiments des époques précédentes (par exemple romaine, byzantine, croisée) ).

La Mosquée d’Omar

La Mosquée d’Omar a été construite en 1860 en l'honneur du calife Omar Ibn Al-Khattab, qui au VIIe siècle a conquis la zone en recevant la clé de Jérusalem par le patriarche Sophrone et a émis la Convention d'Omar qui est toujours en application aujourd'hui.  

Monastère de Saint Théodose

Construit par Théodose en l'an 500, le monastère se situe à l'est du village historique d'Ubeidiya et à 12km à l'est de Bethléem. Une grotte aux murs blancs marque d'ailleurs le lieu de sépulture de Saint Théodose. La tradition raconte que les Rois mages se seraient reposés ici après que Dieu les ait avertis dans

Sebastia

Le village tire son nom de Sébaste, ville fondée en 25 av. J.-C. par Hérode le Grand à la place de l’ancienne Samarie. Ici, sur un fond de magnifiques collines et de vallées, vous pouvez explorer les ruines étendues du temple d’Hérode construit pour Auguste, ainsi que les ruines d’un stade romain, d’un théâtre et

L’ancienne Mosquée d’Awarta

Cette ancienne mosquée, récemment rénovée, est située juste en face du sanctuaire de Cheikh al-Mufaddal. Son plafond de pierres étroitement imbriquées représente un travail de maçonnerie détaillé et précis d’autrefois et ses beaux tapis rouges ressemblent à ceux de la mosquée d’Abraham à Hébron. Le site se trouve approximativement à 500 mètres à l’ouest d’Awarta,

Les bains romains d’Aqraba

La piscine romaine, qui servait de citerne pour la collecte de l'eau, se situe au centre du village, indiquée par un panneau écrit en arabe. Le site se trouve actuellement sur un terrain privé mais est accessible par un portail (généralement ouvert) qui se situe juste à côté de l'enseigne. Sur le chemin, on peut

Khirbet al-Marjama

On pense que le site de Khirbet al-Marjama aurait été le village associé au cimetière. Surplombant la vallée et la source sur le bord d'une pente, le site remonte à l’âge du fer et même à l’âge du bronze, quand il existait encore une ville fortifiée à cet endroit. On peut encore y voir des

Le Temple d’Ahmed al-Hamza

Sur une route à l'ouest de la vieille ville d’Aqraba, se situe un sanctuaire soufi dédié au Cheikh Ahmed al-Hamza, traditionnellement appelé « Le Maître de la Connaissance ». Dans le passé, pour chaque fête, les gens organisaient des processions religieuses en direction du site, où ils se réunissaient pour lire le Coran et prier

Maqam Nabi ‘Uzeir

Le site de Maqam Nabi 'Uzeir se trouve à environ 500 mètres à l'ouest du village d’Awarta. Un chemin de terre qui traverse une prairie couverte de fleurs (colorées au printemps), mène au temple. On peut accéder à l’endroit par un portail arqué. Un vieux caroubier donne de l'ombre au sanctuaire pyramidal. Les musulmans attribuent

Vue sur la colline Al-Qarn (Sartaba)

En regardant à l’est, en direction de la vallée du Jourdain, on peut apercevoir derrière les oliveraies des villages, une colline. Celle-ci est appelée Al-Qarn, « la Corne » en arabe, à cause de sa forme. Au sommet de la colline, se trouvent les ruines d'Alexandrium (ou Sarbata). Elles tiennent leur nom d’Alexandre Jannée, roi

Kafr Malek

Le village prend son nom d’un de ses résidents qui s’appelait Malik, tandis que le mot Kafr signifie « village » en araméen. La tradition orale veut que les habitants du village soient originaires des tribus arrivées avec Salah al-Din et qui se sont installés dans cette région. Il y a deux mosquées dans le

Vallée d’Ein Samia

En allant vers Kafr Malek, le sentier traverse l'une des plus anciennes régions habitées du monde : la vallée d'Ein Samia. Au cours de ses 7000 ans d'histoire, la région a été habitée par différents groupes tels que les Cananéens, les Araméens et les Romains. Un vaste cimetière couvre les sites archéologiques de Khirbet Samia,

Mont Arma

Le Mont Arma ou Urma, qui signifie « tas de blé », est une montagne d'environ 850 mètres de haut, située au milieu de l’étape du Sentier d’Abraham (Masar Ibrahim) entre les villages d'Awarta et d'Aqraba. La structure fortifiée de Khirbet al-Arma vaut la peine de monter au sommet de la montagne. On peut encore

Maqam al-Ozayrat

Deux sanctuaires se situent sur la colline orientale du village entouré par le cimetière d'Awarta. L'un d'entre eux, un maqam à deux dômes, commémore le lieu de sépulture de Phinées et de son fils Abishua, qui est particulièrement vénéré par les Samaritains qui soutiennent qu’il a écrit l'ancienne Torah entreposée à Naplouse, sur le Mont

Tell es-Sultan

Tell es-Sultan est le site archéologique de la vieille ville de Jéricho, dont les vestiges remontent à 9600 et 7700 avant J.-C., faisant de Jéricho l’une des plus anciennes villes habitées par l’homme dans le monde.

Palais d’Hisham

Le Palais d’Hisham, aussi connu sous le nom de Khirbet el-Mafjar, était un château dans le désert construit pendant la première moitié du VIIIe siècle par un membre de la dynastie Omeyyade ; il est connu notamment pour ses sols de mosaïque de toute beauté.

Le Mont de la Tentation

Le Mont de la Tentation ou Mont de la Quarantaine, est, dans la tradition, le lieu où Jésus aurait subi la tentation de Satan pendant ses 40 jours de jeûne dans le désert.

Nabi Musa

Situé en plein désert, le sanctuaire de Nabi Musa datant du XIIIe siècle est considéré par les musulmans comme étant la dernière demeure du prophète Moïse. Ce site est composé d’une tombe, d’une mosquée et d’une grande enceinte édifiée tout autour.

Citadelle de Sanur

Sanur est connu comme l'un des 24 «villages-trône» de la fin de la période ottomane qui servaient de centres de contrôle où l'élite politique et économique s’était installée en tant que souverains semi-autonomes. L'imposante forteresse de Sanur a été construite vers 1700 par des membres du clan Jarrar. Cette famille de cheikhs palestiniens agissaient en

Tell Ti’nnik

Les ruines toujours enfouies de Tell Ti'innik dévoilent une ville positionnée stratégiquement à la frontière entre la zone montagneuse et les plaines de la route principale entre Jénine et Haïfa, qui a servi de pôle majeur dans la région dès la première partie de l'âge du bronze.

Tell Dothan & le puits de Joseph (Bir al-Hafire)

Tell Dothan (la colline de Dothan) abritait une importante cité cananéenne, mentionnée dans les récits bibliques comme le lieu où les frères de Joseph l'ont jeté dans un puits.  Aujourd’hui on peut encore voir des puits historiques situés au pied de la colline et des restes inexplorés de la ville fortifiée.

L’Église de St Georges de Burqin

L'église Saint-Georges de Burqin se dresse ici depuis l'époque byzantine comme témoignage de l’endroit où Jésus a guéri dix lépreux. Au cours de récentes rénovations, trois salles d'environ six mètres de profondeur ont été découvertes, servant probablement de lieu de prière secret pour les premiers chrétiens.

Les palais d’Arraba

Le village palestinien d’Arraba est traditionnellement associé à l’ancienne ville fortifiée cananéenne d’Arubboth. Sous domination ottomane, Arraba a servi de siège au clan Abdel Hadi, importante famille de la région qui participait activement à la vie politique locale et internationale. Aujourd’hui, vous pouvez y explorer le complexe du palais Abdel Hadi qui sert d’hôtel de

Mambré (Le Chêne d’Abraham)

Les fouilles archéologiques du site de Mambré ont permis mettre à jour des statues de divinités édomites. Le lieu est entouré d'une impressionnante enceinte (hérodienne) constituée de grands blocs bien ajustés. L'église byzantine de Mambré est représentée sur la célèbre carte de Madaba qui date du VIème siècle. Le site a été utilisé par les

La Source d’Al-Ma’moudiya

Au sud-est du village de Taffouh (8 km à l'ouest d'Hébron) se trouvent les ruines de deux monastères. Le premier date du VIème siècle après J.C et contient un grand bassin baptismal (d'où le nom de la source "Al-Ma'moudiya", qui signifie baptistère). L'eau était apportée à l'église par un tunnel souterrain de 8 mètres. Sur

La Vieille Ville d’Hébron

Aujourd'hui, Hébron est l'une des seules villes au monde avec une infrastructure mamelouke parfaitement conservée, qui remonte au XIIe siècle. Hébron n'avait pas de remparts pour se protéger. Au lieu de cela, les habitants s’appuyaient sur le réseau complexe de rues et de ruelles pour semer la confusion parmi les assaillants. La vieille ville a

Masafer Bani Na’im

À la fin de chaque hiver, les bergers de la région de Bani Naim se déplacent vers l'est avec leur bétail vers la région appelée Masafer. Ils restent dans leurs résidences temporaires jusqu'à la fin du printemps. En randonnant dans la région de Masafer Bani Nai'm, on peut profiter de ce qui semble être une

Vallée de Jihar

Depuis Tuqu’, le sentier plonge dans la spectaculaire vallée de Jihar, un canyon calcaire profond et sinueux qui descend dans le désert en direction de la mer Morte. Les silex préhistoriques et les pointes de flèches révèlent une présence humaine dans cette vallée qui remonte à la période du Paléolithique moyen, il y a environ

Le sanctuaire de Nabi Yaqin

La promenade de la vieille ville de Bani Na’im jusqu’à la colline où se trouve la mosquée Yaqin peut être une belle excursion sur une journée. La mosquée est un bâtiment simple, en pierre avec un intérieur blanchi à la chaux. La particularité de ce site se trouve au sol. En effet, on y trouve

Tell er-Rumeida

On dit que cette zone, à côté de la source Ein Judeida, a accueilli la première installation humaine dans la région d’Hébron, à l’âge du bronze ancien. A l’âge du bronze moyen, le site était entouré d’un mur cyclopéen et les découvertes archéologiques montrent qu’à cette époque cet endroit avait la fonction de centre administratif.

La Mosquée d’Abraham

A Hébron, la Mosquée d’Abraham ou Tombeau des Patriarches est le point où les traditions religieuses s’accordent sur le fait qu’Abraham a été enterré en ce lieu aux côtés de sa femme Sarah, de leur fils Isaac, de leur petit-fils Jacob, et de leurs épouses Rebecca et Léa. Les musulmans croient également que c’est là

L’Eglise de la Nativité

L’église de la Nativité est construite sur la grotte où, selon la tradition, Jésus-Christ serait né. C’est aussi l’une des églises les plus anciennes encore en activité dans le monde. L’Eglise de la Nativité, construite sur une grotte où, selon la tradition, Jésus-Christ serait né, est l’une des plus vieilles églises encore en activité dans

L’Eglise Al-Khader

L'Eglise d'Al-Khader (Saint-Georges) honore le Saint Patron de la Palestine qui serait né dans le village palestinien de Lydda. Bien que l'église soit grecque orthodoxe, les musulmans visitent également ce lieu de pèlerinage pour rendre hommage à Saint-Georges.

Le Monastère Mar Saba

Peu de monastères byzantins aussi isolés peuvent rivaliser avec la sérénité et la beauté de Mar Saba, nommé ainsi d’après Saint Saba (439-532 après J.-C.) qui s’était installé dans une grotte en face du monastère pour y vivre dans l’isolement le plus complet.

Les Piscines de Salomon

Faisant autrefois partie de l’ancien cours d’eau fournissant en eau à la fois Jérusalem, Bethléem et la forteresse de l’Hérodion (Jabal al-Fourdis), ces trois piscines légendaires remontent aux IIe et Ier siècle avant J.-C. Une partie de leur construction a eu lieu sous Ponce Pilate. Dans la première moitié du XVIIe siècle, une petite forteresse

Le Monastère d’Artas – Hortus Conclusus

C’est par un pont de pierre pittoresque qui enjambe la verdoyante vallée d’Artas que vous accèderez à ce monastère, habité par un ordre italien de nonnes fondé en Amérique Latine. Le site est traditionnellement associé aux jardins de Salomon. On dit que celui-ci les visitait tous les matins à l’aube. C’est en 1901 que le

La Grotte du Lait

Selon la tradition, Marie, Joseph et Jésus se sont réfugiés dans la Grotte du Lait avant de s’enfuir en Egypte. Pendant que la Vierge Marie allaitait Jésus le nouveau-né, la légende raconte qu’une goutte de son lait tomba sur le sol de la grotte qui devint aussitôt toute blanche. Les coordonnées GPS de Bethléem sont

Le Champ des Bergers

Le Champ des Bergers, situé dans la petite ville de Beit Sahour, rappelle le lieu où l’étoile de la Nativité est apparue pour la première fois à des bergers. De nos jours, deux chapelles (une grecque orthodoxe et une catholique) sont construites à peu de distance l’une de l’autre et symbolisent les endroits possibles de